GAEC Chiron 85 – L’ Aiguillon sur Vie

Loïc Chiron

Loïc Chiron

  • Nombre de brebis MV :     500
  • Autres productions :     130 vaches race Charolaise – 170 truies – 1 unité de méthanisation
  • Surfaces exploitation :     400 ha – 200 céréales autoconsommées
  • Nombre d’UTH :         6

Historique :

Initialement l’exploitation ne comptait que mon père et mon oncle. Ils se sont installés ensemble dans les années 60 sur 85 ha avec 250 brebis et une troupe de vaches Charolaises.

Je me suis installée sur la ferme familiale en 1985, peu de temps après que mon cousin les ait rejoints. Nous avons augmenté la troupe de brebis Mouton Vendéen à 450. J’ai progressivement repris toute la gestion du troupeau jusqu’au départ en retraite de mon père en 1994.

Aujourd’hui, notre structure a bien grandi et nous nous sommes lancés dans de nombreux projets innovants : conduite des 3 ateliers (bovin – ovin – porcin) en sélection, installation d’une FAF (fabrique d’aliment à la ferme), et dernièrement la mise en place d’une unité de méthanisation.

Motivation / intérêt pour la race :

A la création de la race dans les années 60, mon père était l’un des acteurs majeurs du groupe fondateur. A l’époque, il a énormément contribué à définir le standard de la race et à la défendre. Notre troupeau a été l’un des tout premiers reconnu.

Nous avons une vieille tradition de commerce de reproducteurs dans la famille. C’est pourquoi l’amélioration génétique des animaux a toujours été essentielle pour nous.

J’ai toujours eu un attrait pour la sélection et la génétique en générale. L’approche en sélection est différente d’un éleveur producteur. On prend le temps de regarder  es individus pour détecter les animaux les plus prometteurs, on regarde de près les généalogies, les lignés, on fait des paris sur l’avenir. Et les résultats peuvent parfois être très surprenants, c’est toute la difficulté de la sélection génétique.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This