Origine – le fruit d’un long travail de sélection

Origine et historique

Le Mouton Vendéen est l’aboutissement de la sélection d’une population locale, diverse et variée. Tout commence au XIIe siècle, avec l’élevage de moutons dans le Bas-Poitou (Sud Deux-Sèvres – Sud Vendée…). La race du Poitou est peu à peu éliminée par croisements répétés avec la race « Flandrine », importée au XVIIe siècle par les Hollandais lors de travaux d’assèchement du Marais Poitevin. Cette dernière, bonne laitière, de haute stature, améliore les qualités du « Mouton Poitevin » (animal vigoureux et à bon potentiel de transformation). D’autres croisements sont réalisés avec entre autres :

  • Le « Mérinos » qui va donner plus de ?nesse à la laine
  • Le « Southdown » qui va apporter le développement musculaire.

Cela donnera : le Mouton Vendéen.

  • 1967 :
    • création de l’Association des Eleveurs de Mouton Vendéen, pré?guration à l’UPRA.
    • agrément de la race par le Ministère de l’Agriculture.
  • 1970 : informatisation du ?chier racial.
  • 1973 : création du G.P.M.V. (Grou-pement des Producteurs de Moutons Vendéens) organisme commercial charger de valoriser les produits.
  • 1977 : création de la S.C.I. (Station de Contrôle Individuel).
  • 1993 : le G.P.M.V. devient la CAMV (Coopérative Agricole du Mouton Vendéen).
  • 2008 : fusion UPRA-CAMV pour donner OES Mouton Vendéen.

Pin It on Pinterest

Share This